jardin des plantes

Fiche KHARMAN

Nom du projet

KHARMAN

 

Titre descriptif du projet

Émergence et évolution des agro-écosystèmes anciens sur le plateau iranien et régions adjacentes : Biodiversité, impact et héritage

 

Partenaire(s)

- UMR 7209 AASPE, Archéozoologie, archéobotanique : sociétés, pratiques et environnements (MNHN - CNRS - Sorbonne Universités)
- UMR 5133, Archéorient : Environnements et sociétés de l’Orient ancien (CNRS - Université Lumière Lyon 2 - Maison de l’Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux)
- UMS 7263 IMBE, Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Ecologie marine et continentale (Université Aix Marseille - CNRS - IRD - Avignon Université) • GeoGenetics, Centre for Geogenetics (Natural History Museum of Denmark)
- Tehran University, Archaeometry Laboratory

 

Programme associé
ANR KHARMAN (2015-2017)
Calendrier de réalisation

Octobre 2015 – Décembre 2016

 

Résumé du projet

Dans le cadre du projet de recherche international KHARMAN (« moisson » en Persan) l’objectif est de reconstituer les interactions passées entre humains, plantes et animaux dans le Grand Iran.
L’approche est fondée sur la recherche archéozoologique et archéobotanique dans une perspective diachronique du Tardiglaciaire à la période moderne.
Trois thèmes sont concernés : la reconstitution de la biodiversité ; la compréhension des adaptations des agroécosystèmes aux conditions environnementales et climatiques ; l’évaluation de l’impact des activités agropastorales sur l’environnement.
La communauté bioarchéologique française, notamment les archéozoologues et les archéobotanistes, a joué un rôle proéminent durant les dernières décennies en tant qu’un des principaux partenaires de l’archéologie nationale de l’Iran et des pays adjacents. Ce statut a été atteint grâce à un investissement à long terme et une présence continue sur le terrain depuis plus de vingt ans qui se matérialise par
1) une communication suivie avec les collègues et iraniens dans différents domaines (archéologie, botanique, zoologie, études environnementales, ethnographie, histoire),
2) l’expertise continue du matériel bio-archéologique,
3) la création d’un laboratoire d’archéozoologie et par la formation d’étudiants iraniens et français.
En plus du maintien de ce rôle de leader scientifique dans ce domaine, l’ambition est d’associer les interlocuteurs dans un programme ambitieux qui associe, la recherche scientifique, l’expertise et la formation. Le projet vise à réunir une communauté de scientifiques proéminents dans un réseau, établir des stratégies de recherche communes et consolider les données déjà obtenues par la création d’une base de données bio-archéologiques dans le domaine iranien et les régions adjacentes.

 

Intervention de BBEES dans le projet

Réalisation d’un site web vitrine et d’une base de données sous PostgreSQL.
La base de données du projet contient des données archéozoologiques et archéobotaniques provenant de fouilles archéologiques dans le domaine iranien et les zones adjacentes.
La base de données est structurée en trois niveaux permettant l'affichage progressif des informations, du général au plus spécifique:
- Niveau site : cette partie contient des données qui définissent le site (emplacement administratif, géographique, écologique, etc.), des informations bibliographiques, mais aussi des données pour caractériser l'occupation. Il fait également référence aux études réalisées (archéologie, flore et faune).
- Niveau contexte : chaque site archéologique comprend un ou plusieurs contextes associés, c'est-à-dire un dépôt, une structure ou un ensemble de structures archéologiques situées à l'intérieur du site et qui ont fait l'objet d'une étude archéozoologique et / ou archéobotanique.
- Niveau échantillon : dans chaque contexte, un ou plusieurs échantillons sont répertoriés. Pour chaque échantillon est associée la liste des taxons identifiés, leur nombre, leur poids et leurs types de débris.

Cette base de données est accessible sous login/mot de passe dans l’intranet du site web. Un affichage cartographique est également disponible ainsi qu’un formulaire de recherche multicritères afin de faciliter l’exploitation de ces données.

 

Personnel BBEES impliqué dans le projet
Date de mise à jour de la fiche