jardin des plantes

Présentation de l'UMS

La création de l’UMS BBEES résulte de la volonté de l’Institut Écologie et Environnement (InEE) du CNRS et du Muséum national d’Histoire naturelle d’offrir un soutien technique et scientifique dans le domaine des bases de données aux unités ne disposant pas de moyens techniques et/ou humains. Cette unité a été créée officiellement le 1er septembre 2011 et est depuis dirigée par Cécile Callou, Maitre de conférences du Muséum.
Les premières années ont été consacrées à trouver et expliquer la place et le rôle de l’unité dans un paysage déjà très riche en offre sur les bases de données, mais aussi mettre en place les collaborations avec les entités déjà existantes (pôle d’applications scientifiques du Muséum ou UMS PATRINAT par exemple)
A l’origine rattachée au Département Ecologie et Gestion de la Biodiversité du Muséum, l’unité est à présent une des unités constituantes de la direction générale déléguée à la Recherche, à l’Expertise, à la Valorisation et à l’Enseignement-formation (DGD REVE).
Un partenariat avec le centre de calcul de l’Institut national de physique nucléaire et de physique des particules du CNRS (CC-IN2P3) a été mis en place afin de proposer des offres de stockage et d’archivages aux unités ne disposant pas de ressources nécessaires dans leurs propres structures d’accueil.
Organisation
Organigramme à jour
Ses missions
Afin de faciliter l’insertion des bases de données dans des dispositifs nationaux et internationaux, l’UMS BBEES propose un certain nombre de recommandations sur :
- la constitution des corpus et le traitement des données ;
- le choix des outils ;
- la structuration des données ;
- les métadonnées.
- La rédaction de plan de gestion de données (DMP Data Management Plan)
- Les principes FAIR (Findable, Accessible, Interoperable, Reusable)

Ces recommandations sont en lien avec les standards et les normes en vigueur, comme par exemple, la Directive européenne Inspire (2007/2/CE du 14 mars 2007) pour les informations géographiques, ou le choix d’un référentiel taxonomique commun aux bases de données qui existe déjà sur la biodiversité (INPN, GBIF, bases de collections).

Partenaires de plusieurs projets et outils portés par l’Institut écologie et environnement du CNRS (réseau des Zones Ateliers, réseau des stations d’écologie expérimentales, Ecotrons et réseau des Observatoires Hommes-Milieux), l’UMS BBEES assure le développement et la maintenance du portail InDoRE Inventaire des données de la recherche en environnement.
Créé en 2012, ce portail est un répertoire des bases et jeux de données, actifs ou dormants, réactualisé en permanence, permettant d’accéder à la localisation de plus d’une centaine de bases, et de faciliter la mise en relation avec les chercheurs et les responsables de ces bases.

Les membres de l’UMS BBEES sont également très impliqués dans l’animation du réseau métier Bases de données (rBDD), créé le 29 mai 2012 en collaboration avec la Mission Ressources et Compétences Technologiques (MRCT) du CNRS, devenue Mission pour l’Interdisciplinarité (MI).